CEREMONIE DE PARRAINAGE VENDREDI 30 JUIN A 18 H

Publié le par y. coupey

Tout d’abord merci à vous tous et toutes, chaque jour un peu plus nombreux, pour votre visite sur ce blog, créé un peu à la hâte vu les circonstances. C’est un encouragement pour chacun d’entre nous

 

 

 

 

Devant le maire du Mans la cérémonie de parrainage se prépare, pour vendredi 18 heures : 5 jeunes ou enfants seulement pour ce qui n’est sans doute qu’une première. L’afflux de candidatures de militants et de citoyens nous a littéralement pris de court, et certains seront peut-être déçus de ne pas voir leur nom effectivement associé à celui d’un(e) jeune filleul(e). Que ces personnes se rassurent : leur engagement sera de toute façon associé à ces premiers parrainages et cela ne retire rien à la solidarité dont toutes et tous font preuve.  D’ailleurs, rien ne dit que cette cérémonie soit la dernière, et bien sûr tous et toutes sont invités à y participer. La mairie s’est chargée d’inviter les médias, et nous attendons aussi les sympathisant(e)s : ils (elles) pourront signer la pétition nationale si ce n’est déjà fait et pourront aussi en emporter des exemplaires s’ils (elles) le souhaitent. Rappelons au passage combien la signature de chacun est précieuse parce que c’est la force de protestation citoyenne qui permettra de construire le véritable front du refus face à cette mesure inhumaine. Il faut que cette cérémonie soit une fête. Nous comptons sur vous chers visiteurs ce blog !

 

 

 

 

 

En cadeau pour votre visite (puisque nous approchons du 1 Juillet , et ceci malgré les allégations de M. Sarkozy) l’affiche créée par RESF « ouverture de la chasse à l’enfant »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liberté Egalité Fraternité

 

REPUBLIQUE FRANÇAISE

MINISTERE DE L’INTERIEUR

ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Le ministre d’Etat

ministre de l’Intérieur

et de l’Aménagement du territoire

à

Mesdames et Messieurs les Préfets de région

Mesdames et Messieurs les Préfets de département

Monsieur le Préfet de police

CIRCULAIRE N°                                                                                           31 octobre 2005

« Je n’ignore pas que vous êtes, de manière récurrente, confrontés à la situation délicate des jeunes majeurs scolarisés qui ne peuvent de plein droit prétendre à un titre de séjour. […]

Vous pourrez […] leur remettre une autorisation provisoire de séjour leur permettant de finir leur année scolaire en vue de passer leurs examens. Vous devrez alors les inviter à regagner leur pays d’origine pendant la période des vacances scolaires […]. S’ils ne défèrent pas à cette invitation, vous en tirerez les conséquences en appliquant les dispositions relatives à l’éloignement. […]

Vous veillerez, en outre, à ne pas mettre à exécution avant la fin de l’années scolaire l’éloignement de familles dont un enfant est scolarisé depuis plusieurs mois »

Nicolas Sarkozy

(extraits de la circulaire du 31-10-2006)

 

                          30 Juin 2006

 

OUVERTURE DE LA CHASSE A L’ENFANT

 

Au 30 juin 2006 prendra fin la suspension des expulsions accordé pendant l’année scolaire aux jeunes majeurs scolarisés et aux parents sans papiers d’enfants scolarisés par la circulaire ministérielle du 31 octobre.

Conséquences des décisions du Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire, Monsieur Nicolas Sarkozy sous l’autorité du Premier Ministre, Monsieur Dominique de Villepin, et du Président de la République Jacques Chirac

l’ouverture de la chasse à l’enfant étranger est fixée au 30 juin 2006

 

A cette date, les préfets de région et de département, le préfet de police, les forces de police, chacun pour ce qui le concerne, sont invités à traquer en tous lieux sur le territoire national les jeunes majeurs sans papiers, les enfants dont les parents sont sans papiers et les parents eux-mêmes,

à les interpeller

 

à les placer en garde à vue

 

à les enfermer dans des centres de rétention

 

à les faire monter, sans billet de retour, de force s’il le faut,

 

dans des avions pour des pays de misère, parfois en guerre

 

à menotter les parents devant les enfants, à les scotcher à leurs sièges d’avion.

 

Force doit rester à la loi, quand bien même elle serait de circonstance et inhumaine.

Bonnes vacances.

 

 

Publié dans resfsarthe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article